Histoire

Prise de décision politique (jusqu‘en 1989)

L’idée de créer un « centre national de gestion des déchets » à Würenligen, à proximité de l’ancien Institut fédéral de recherche nucléaire (EIR), s’est concrétisée au milieu des années 80.   Alors que la Confédération voulait privatiser certains établissements du secteur de la gestion des déchets, les centrales nucléaires ont lancé l’idée de la question de la mise en place d’un « dépôt central de stockage ». La commune d’implantation se félicitait pour sa part de l’implication d’entreprises du secteur privé sous la forme d’une société anonyme sachant qu’il en résulterait de nouvelles recettes pour la commune.

Lors d’une assemblée municipale tenue en 1989, les citoyennes et les citoyens de Würenlingen se sont prononcés en faveur de la construction d’un centre de stockage intermédiaire des déchets radioactifs sur le territoire de leur commune (avec 214 voix contre174). C’était là une décision démocratique exemplaire, portée par le soutien d’importantes personnalités du monde politique et économique.

En dépit du résultat sans ambiguïté du vote à l’assemblée municipale, les opposants au projet  ont fait appel à la voie du référendum, donnant lieu à une votation par les urnes. Les citoyens de Würenlingen ont alors approuvé définitivement le contrat par 707 oui contre 662 non.

Par la suite, le choix du site a suscité de multiples débats émotionnels pendant des années. Malgré les divergences de points de vue, les désaccords se sont toujours exprimés dans le respect mutuel et il en est encore ainsi aujourd’hui.

Création de la société (1990)

La société «Zwilag Zwischenlager Würenlingen AG» a été créée le 18 janvier 1990 et inscrite au Registre du commerce le 1er février suivant. Elle a pour objet l’exploitation d’installations de gestion des déchets et la mise à disposition de capacités d’entreposage pour toutes les catégories de déchets radioactifs. La société anonyme a été créée par les exploitants des centrales nucléaires suisses à l’époque (Forces Motrices Bernoises SA Société de Participation, Centrale nucléaire de Gösgen-Däniken SA, Centrale nucléaire de Leibstadt SA et Forces Motrices du Nord-Est de la Suisse SA).

Procédures d’autorisation (1990-1996)

Le 21 août 1996, à l’issue d’une procédure d’autorisation d’une durée de sept ans, le Conseil fédéral a approuvé la construction du centre de stockage intermédiaire de Würenlingen et l’exploitation des entrepôts de stockage. Un grand nombre de dossiers de demande, de procédures de consultation et de rapports d’expertise ont dû être traités par de multiples services. Comme on pouvait s’y attendre, puisque le public avait déjà un droit de participation à la procédure, de nombreux recours, y compris en provenance de l’étranger, ont été déposés. En examinant les requêtes avec soin, le Conseil fédéral et le Parlement ont souligné que le le stockage intermédiaire constituait un maillon important de la chaîne de gestion des déchets, entre la production et le stockage en couche géologique profonde. Le permis de construction et d’exploitation a finalement marqué le coup d’envoi des travaux de réalisation de ce projet ambitieux dont le coût allait s’élever à près de 538 millions de francs.

Construction et mise en service du centre de stockage intermédiaire (1996-2000/2003)

Les travaux à réaliser étant très importants, ils ne pouvaient être exécutés par des entreprises individuelles de la région. Différents consortiums, dont certains existent encore aujourd’hui, se sont donc constitués, ce qui a permis de confier de nombreux travaux à des entreprises locales et de sauvegarder des emplois dans la région. 

L’inauguration officielle a eu lieu le 27 avril 2000 en présence de représentants des milieux politiques et économiques ainsi que du secteur de l’énergie. Une cérémonie festive a marqué la mise en exploitation des installations.

L’entrepôt destiné aux déchets de faible et de moyenne activité a été construit dans une deuxième étape jusqu’à la fin 2003. Dans un premier temps, il est utilisé comme bâtiment de stockage des pièces de rechange et autres consommables.